Le blog de Weview

Les dernières actualités de Weview

Améliorer la qualité de vie au travil : les erreurs à ne pas commettre

Le 06/04/2018 | Guillaume Pasquet

À travers ce guide, nous aimerions partager avec vous les 5 erreurs les plus fréquentes que nous avons constaté chez ceux qui mettent en place des démarches d’amélioration de la QVT dans leur entreprise. Nous espérons que nos conseils vous permettront d'économiser un temps et une énergie précieuse dans la mise en place de votre projet d’amélioration de la qualité de vie au travail !

Erreur n°1 : Faire une évaluation annuelle

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les évaluations annuelles ne sont pas la meilleure manière d'évaluer la qualité de vie au travail dans votre entreprise. Faire une image de l'état de santé de la QVT dans votre entreprise à partir d'une seule enquête par an revient à deviner l'issue d'un match de football à partir d'une seule photo de la rencontre !

Chez Weview, nous sommes persuadés que la clé d'une amélioration de la QVT efficace est la régularité, c'est-à-dire des enquêtes courtes et fréquentes, qui ont deux avantages : Augmenter le taux de participation des employés (qui répondront plus facilement à une enquête courte qui ne leur prend qu'une minute et quelques clics) Permettre de visualiser votre progression et l'impact des actions que vous mettez en place tout au long de l’année

Nos clients qui adoptent cette approche ont en moyenne 75% de participation à leurs enquêtes de QVT, un pourcentage qui ferait pâlir d'envie bien des outils collaboratifs...

Notre conseil : mettez en place des suivis réguliers et courts plutôt que des suivis ponctuels. Cette approche vous permettra de tester des thématiques différentes à chaque enquête.

Erreur n°2 : Se contenter d’un faible taux de participation

Il n’est pas rare que nos clients soient agréablement surpris lorsqu’ils découvrent le taux de participation à nos enquêtes. En effet pour la première fois, ce que nous appelons la majorité silencieuse de vos salariés à l’opportunité de s’exprimer librement. Vous savez, ces salariés qui constitue la plus grande part de vos effectifs mais dont vous entendez rarement l’opinion, masqués derrière les quelques salariés extravertis et souvent mécontents de votre structure. Pour améliorer la QVT dans votre entreprise, c’est cette majorité silencieuse, qu’il vous faut absolument toucher pour avoir une réelle vue de l’opinion de l’ensemble de vos salariés. Comment ?

Il y a plusieurs ingrédients essentiels que vous devez utiliser dans vos enquêtes de QVT :

  • L’anonymat : permettre aux employés de s’exprimer de façon anonyme une condition sine qua non pour obtenir un avis honnête et sans filtre.
  • Facilité de réponse : vos employés doivent pouvoir répondre le plus facilement possible à vos enquêtes. Même ceux qui sont moins à l’aise avec l’informatique doivent trouver cela facile.
  • Rapidité : le fait de répondre à vos enquêtes ne doit pas se faire au détriment du temps de travail. Vous devez donc faire en sorte que l’on puisse répondre idéalement en une à deux minutes maximum à chacune de vos enquêtes.

Notre conseil : peu importe le format que vous choisissez d’utiliser pour mesurer la QVT dans votre entreprise, gardez toujours en tête ces 3 ingrédients essentiel d’un taux de participation élevé : anonymat, facilité, rapidité.

Erreur n°3 : Ne prendre qu'un seul sujet en compte

Que mesurer auprès de vos collaborateurs ? Qu'est-ce qui se cache réellement derrière la qualité de vie au travail ?

Chez weview, nous distinguons 5 aspects de la QVT :

  • L'aspect matériel : Est-ce que le matériel professionnel mis à disposition de mes collaborateurs est suffisant ? Leur permet-il d'effectuer leur travail dans de bonnes conditions, de manière productive et en évitant les TMS ?
  • L’aspect organisationnel : De quelle manière le travail est-il organisé et réparti au sein de l’entreprise ? La communication avec la hiérarchie est-elle suf sante et efficace ?
  • L’aspect relationnel : La communication entre les membres des équipes se passe t- elle correctement ? Favorise t-elle la créativité, le soutien ?
  • L’aspect environnemental : les salariés travaillent-ils dans un environnement favorisant leurs performances ? Les conditions de luminosité, de confort, de températures sont-elles correctes ?
  • L’aspect individuel : mes collaborateurs éprouvent-ils de la fatigue psychologique ?

Pour savoir précisément où vous en êtes dans chacun de ces thèmes, il n'y a pas de secret : il vous faut sonder vos collaborateurs !

Notre conseil : même si vous pensez a priori avoir des problèmes dans l’un ou l’autre de ces thèmes, essayez tout de même, dans un premier temps, d’ouvrir suf samment vos enquêtes pour obtenir des réponses sur chacun de ces thèmes. On peut être parfois surpris !

Erreur n°4 : Ne pas avoir déterminé les causes

Certains responsables sont tentés de mettre en place des actions sans avoir identi é en amont les véritables axes d'amélioration de leurs équipes. Le risque ici est d’investir de l’argent dans des formations, du matériel ou des prestations qui ne s’avèrent pas pertinentes. En outre, une fois l’identi cation de vos besoins faite, il vous reste un point important à résoudre : savoir quels leviers actionner pour agir positivement sur vos axes d’amélioration !

N'hésitez pas à solliciter un regard extérieur sur votre situation. Vous pouvez par exemple demander l’avis d’un prestataire avec lequel vous avez déjà travaillé : même si son avis n’est pas complètement objectif il pourra peut-être vous aider voir les choses sous un autre angle. Car c’est bien de cela qu’il s’agit : voir vos problématiques avec un point de vue différent, pour faire ressortir des choses que vous n’aviez pas vu.

C’est le rôle qu’a le comité d’experts que nous mettons à disposition sur la plateforme Weview : il est constitué d’un médecin , d’un ergonome, d’un kiné, d’un médiateur et d’un professionnel des RH. Ensemble, ils vous permettent d’obtenir un éclairage différent sur votre situation.

Notre conseil : ne pas sauter cette étape essentielle car elle permet de cibler plus précisément le type d’action qui pourrait vous aider à améliorer la QVT dans votre entreprise. Vous aurez ainsi l’assurance que l’argent investi dans votre projet aura un réel impact !

Erreur n°5 : Ne pas avoir d'objectifs

Nous aimerions terminer ce guide par un dernier conseil : ayez des objectifs quantifiés (par exemple un taux d’absentéisme que vous souhaitez atteindre). Cela n’a l’air de rien, mais le fait de se fixer des objectifs chiffrés vous permettra non seulement d’utiliser vos diagnostics de QVT pour déterminer vos axes d'amélioration, mais également de mesurer l’impact des actions que vous avez mis en place, en d’autres termes, savoir si vous avez bien dépensé votre budget.

Un outil comme Weview vous permettra de suivre dans le temps les résultats de vos enquêtes de QVT, et d’étudier votre progression. Pour de nombreux clients, cette démarche de mesure est une véritable révélation par rapport à l'ef cacité d'action mises en place par la passé dans leur entreprise...

Weview vous permet de lancer des diagnostics de QVT auprès de vos collaborateurs de façon régulière et rapide (moins d'une minute pour répondre), tout en bénéficiant de l'aide d'experts de la QVT pour interpréter vos résultats.

N'hésitez pas à nous essayer gratuitement et à bientôt ! L'équipe Weview.